Posts Tagged ‘Veille scientifique’

Mon nouvel ouvrage: Maîtriser la veille pour l’intelligence scientifique

janvier 21, 2013

Parution aux http://www.techniques-ingenieur.fr de mon nouvel ouvrage dédié à l’Intelligence Scientifique.
Il s’agit d’un ouvrage pratique dédié à la mise en oeuvre opérationnelle de la veille scientifique.
Il a été écrit par des professionnels de l’information à destination des veilleurs…

Il est constitué de 70 fiches pratiques.

« Les fiches pratiques et les outils de cette base documentaire vous donnent les meilleures méthodes et conseils pour organiser votre veille, faire le tour des sources émergentes, partager l’information et utiliser les outils de collecte. Ils bénéficient d’une actualisation permanente sur le site techniques-ingenieur.fr.

Les Fiches Pratiques « Maîtriser la veille pour l’intelligence scientifique » sont votre assistant pour :
• Choisir et définir les axes stratégiques de la veille dans votre entreprise
• Identifier les meilleures sources, en particulier dans les domaines scientifiques et techniques
• Analyser, capitaliser et partager l’information
• Comparer et utiliser les outils de collecte pour optimiser la veille

Nous proposons à la fois un rappel des fondamentaux et des évolutions récentes de la veille, mais aussi une série de méthodes opérationnelles à mettre en œuvre pour gagner en efficacité. Les deux dernières parties de l’ouvrage sont consacrées à un inventaire des sources généralistes et spécialisées et à une présentation des solutions présentes sur le marché français et mises en situation réelle par des cellules de veille.… Avec plus de 70 fiches et outils vous disposez de réponses claires et d’une méthode pour chaque étape de votre projet.
> Voir le sommaire complet

300x250_maitriser_la_veille

http://www.techniques-ingenieur.fr/fiche-pratique/genie-industriel-th6/maitriser-la-veille-pour-l-intelligence-scientifique-dt63/?utm_campaign=72-WN-UA80301

OpenVeille: un énième white paper sur la veille dite « gratuite »

mai 14, 2012

Le titre du ebook réalisé par un jeune veilleur était attirant: « OpenVeille: Plateforme de veille gratuite pour utiliser l’information en entreprise« .

Je ne me rappelle pas avoir déjà rencontré ce concept d' »OpenVeille »… Curieux, j’ai donc téléchargé ce white paper.

Malheureusement, à part ce concept et quelques efforts louables de rigueur méthodologique, il s’agit encore d’un énième guide de Google Reader, sans beaucoup d’intérêts, à part une mise en forme relativement agréable.

L’approche de la veille scientifique (littérature, brevets, etc.) y est très superficielle, avec des mélanges d’outils gratuits (PubMed) et payants (ScienceDirect): on ne comprend pas très bien quel est la public visé par ce guide méthodologique.

Le concept d’OpenVeille reste néanmoins intéressant et mériterait d’être développé de façon plus rigoureuse et approfondie.

Disponible sur le site de StratiDev:

http://stratidev.com/cadeaux-gratuits/

 

Outils gratuits pour la veille scientifique (MyScienceWork)

mars 26, 2012

Une bonne synthèse des outils numériques à utiliser pour la recherche scientifique:

  • Gestion bibliographique et veille scientifique

    Mendeley et Zotero sont aussi des outils très utilisés. Entièrement en ligne, ces deux outils offrent en plus des fonctionnalités sociales : partage de bibliographies et de documents en pdf, annotations de textes. Ils permettent aussi de générer automatiquement des bibliographies compatibles avec d’autres formats de stockage de références ainsi que des éditeurs de texte (Microsoft Word, OpenOffice, Latex). Des applications Iphone/Ipad sont disponibles et Zotero, développé en open source, est aussi disponible sur Androïd.

    Mendeley et Zotero favorisent la communication entre scientifiques autour du partage de bibliographies et de référence. Le partage de veille scientifique, autrement appelée curation, est une activité que l’on retrouve aussi sur certains réseaux sociaux généralistes, notamment Twitter. Cet usage est relativement plus courant dans les pays anglo-saxons. Il favorise les échanges interdisciplinaires et place l’utilisateur au centre d’une communauté d’intérêts communs partageant leurs efforts de veille.

  • Optimiser le travail d’équipe

Les sites de partage de contenus, par exemple dropbox, simplifient le partage de documents volumineux. Ce logiciel permet, comme Google Docs, de travailler en parallèle sur des documents et par exemple de rédiger en simultané un texte.

  • Des plateformes de partage de contenus et de données

Cette tendance est désignée sous les termes d’open data et open science. Elle vise la mise en ligne des données scientifiques pour qu’elles soient éventuellement réutilisées. (…) Plusieurs disciplines scientifiques comme la génétique et les sciences humaines s’essaient à l’open data. Pourtant le partage de données rencontre encore des difficultés techniques majeures en plus d’être freiné par la compétition scientifique. Documenter des résultats de façon complète (conditions expérimentales, paramètres de configuration de tous les instruments de mesures etc.) afin de les rendre accessibles aux autres est une tâche longue et complexe. Elle nécessite encore aujourd’hui d’être repensée et uniformisée. (…) Plus spécifique, SciVee permet le partage de vidéos et de podcasts scientifiques. Il encourage le partage d’enregistrement de conférences, une pratique de plus en plus courante. Pour accompagner l’activité de recherche étape par étape, il existe MyExperiment, un environnement collaboratif de partage ‘workflows’ ; c’est-à-dire tout ce qui est en lien avec les différentes « tâches » du processus de recherche

La nanopublication : vulgariser ces travaux pour une meilleure visibilité

Les blog scientifiques sont apparus essentiellement dans les pays anglo-saxons. Ils sont généralement animés par un ou plusieurs chercheurs-bloggeurs qui effectuent une veille scientifique et discutent de sujets/résultats au travers de billets. Cette pratique favorise la diffusion des connaissances scientifiques (…)

Bianchini, Laurence. Les nouveaux outils numériques pour la recherche scientifique. MyScienceWork, 26 mars 2012.
http://blog.mysciencework.com/2012/03/26/nouveaux-outils-numeriques-pour-la-recherche-scientifique.html

Veille personnelle Vs Veille professionnelle

février 19, 2012

Mon interview dans Veille Magazine:

  • Pourquoi utiliser des outils professionnels payants lorsqu’on peut utiliser des outils gratuits ?
  • Comment diffuser les résultats de sa veille professionnelle de façon ciblée ?
  • La veille scientifique présente-t-elle des spécificités ?

http://www.knowtex.com/nav/3-questions-a-herve-basset-veilleur-scientifique_31229

Pour mémoire: un ancien post de CaddERéputation:

http://caddereputation.over-blog.com/article-veille-choisir-un-outil-gratuit-ou-payant-61568322.html

à lire: Veille et innovation chez Sanofi-Pasteur

mai 10, 2011

Dans le dernier numéro de Documentaliste-SI, Volume 48, N° 1, avril 2011, page(s) 58-59

Un article de Joel Brun qui présente les derniers progrès en matière de veille réalisés au niveau des équipes projets (nouveaux vaccins et technologiques), ainsi que le démarrage d’un réseau de veilleurs transverse en amont des projets à venir.

http://www.adbs.fr/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-75413.htm?RH=1189429029931&RF=REVUE 

Annonce Colloque: Innovation et Veille

mars 1, 2011

Ile de Science et ses partenaires vous invitent au colloque

 « INNOVATION & VEILLE – Partenaires de l’Avenir »Jeudi 12 Mai 2011 à HEC Paris – Jouy-en-Josas
Vous trouverez le programme détaillé à l’adresse:  http://www.iledescience.org/index.php?actu=13

Inscription obligatoire : 50 euros (repas compris) sur le lien ci-après :

Parmi les intervenants: Danone Research (Michèle Blondel), Air Liquide (Caroline Fayolle), etc.

Un bon traitement de texte ne fera pas un meilleur écrivain

mai 12, 2010

« Mettre en place une cellule de veille au sein de l’entreprise est complexe, coûteuse et chronophage. Un certain nombre de logiciels disponibles sur le marché proposent d’y remédier. Cependant, la technologie seule ne suffît pas ! Un bon traitement de texte ne fera pas un meilleur écrivain, il facilitera seulement le processus de rédaction.

Il en est de même pour les logiciels de veille.

Le « veilleur », en plus de maitriser les techniques de recherche et de collecte d’informations doit donc être un expert du secteur à surveiller afin de pouvoir valider, structurer et synthétiser les informations obtenues et produire des livrables à haute valeur ajoutée. »

Extrait de la plaquette de présentation de Knowmade, jeune société e prestations de Veille scientifique créée récemment à Nice.

http://www.knowmade.fr/pdf/Plaquette_KnowMade.pdf