Posts Tagged ‘Scopus’

à lire: L’IST aujourd’hui et demain

mai 23, 2011

à lire dans le dernier numéro d’Archimag, un compte-rendu passionnant d’une récente table-ronde, avec

  • M. el Aisati: Elsevier
  • J.M Barbiche, école centrale
  • J.-F. Cavanagh, Elsevier
  • G. Chartron, CNAM
  • O. Hologne, INRA
  • T. Parisot (CAIRN)

Quelques extraits:

  • « la bibliothèque n’est plus le centre des services de l’IST. (…) Les ressources dont les chercheurs ont besoin sont à l’extérieur.
  • Notre optique n’est pas d’ajouter des surcouches d’interrogation aux chercheurs, mais plutot d’interconnecter les ressources
  • Personne ne sait quels seront (les outils) utilisés dans cinq ans
  • Pour les chercheurs en science, certains outils portent un label fort. C’est le cas du Web of Science (WoS)… Scopus gagne du terrain, mais rencontre certaines difficultés liées aux habitudes de pratiques, il faut un certain temps pour devenir un outil de référence.
  • etc.

Propos recueillis par Michel Remize. Services de l’nformation scientifique et technique: aujourd’hui et demain (1/2). Archimag, N°244, Mai 2011, pp.26-34

http://www.archimag.com/boutique/le-mensuel-archimag

Publicités

Production scientifique et Géopolitique

octobre 29, 2010

Le classement de SciMago (basé sur les données Scopus), comme celui de Thomson Reuters, note l’émergence très rapide de la Chine sur la production mondiale de publications scientifiques.

Malgré les réserves liées à ce type de classement, l’auteur de {sciences2} de Libération conclue que
le « processus en cours, de longue durée, est celui d’une perte prévisible d’hégémonie de la triade (USA, Japon, Europe de l’ouest) sur la science et la technologie mondiales. Autrement dit, l’un des facteurs principaux d’organisation du monde et des relations internationales depuis un siècle et demi est en train de disparaître »

Huet, Sylvestre. Scimago: l’académie des sciences chinoise au premier rang. Posté le 26 octobre 2020. Libération, en ligne:
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/10/scimago-laca…

Scopus est le « meilleur » pour le médical français

juin 14, 2010

En réponse à un autre post, Joachim Schopfel m’indique son étude qui m’avait échappé.

« L’intérêt de SCOPUS et du SJR réside dans la couverture plus représentative de l’édition française (…), notamment en STM (…)
La couverture du SJR est plus large que celle de l’IF () et meilleure surtout dans les sciences médicales. »

J. Schöpfel & H. Prost (2009). `Le JCR facteur d’impact (IF) et le SCImago Journal Rank Indicator (SJR) des revues françaises : une étude comparative’. La Psychologie Française 54(4):287-305.
http://dx.doi.org/10.1016/j.psfr.2009.07.002