Posts Tagged ‘Mendeley’

Réseaux scientifiques professionnels pour les chercheurs

janvier 14, 2013

Dominique Fournier tente dans cette présentation de faire émerger les sites sociaux indispensables aux chercheurs.
Dans un univers confus où se mélangent les sites purs de réseautage, les services d’aide à la publication et les outils de gestion bibliographiques, la présentatrice met en avant quelques outils à privilégier: ResearchID, BioMedExperts, Mendeley, Zotero, Research Gate…

Fournier, Dominique. Les réseaux scientifiques professionnels pour renforcer l’identité numérique des chercheurs… JIST, 10 décembre 2012, Présentation consultable sous: http://www.agropolis.fr/pdf/ist/jist12/reseaux-scientifiques-DominiqueFournier-141212.pdf

Veille scientifique 2.0 (BASES, Septembre 2012)

octobre 11, 2012

Dans le dernier numéro de BASES, Carole Tisserand fait un point sur les ressources du Web 2.0 pour la veille scientifique.

Au sommaire de cette étude:

– Twitter

– Les réseaux sociaux professionnels (Viadeo, LinkedIn)

– Les plateformes de blogs scientifiques

– Les réseaux sociaux scientifiques

– Bookmarking social (CiteULike) et outil de gestion bibliographique (Mendeley)

à lire dans:

Tisserand-Barthole, Carole. Veille et recherche scientifique 2.0: au-delà des ressources classiques. BASES, N°296, Septembre 2012.

Outils gratuits pour la veille scientifique (MyScienceWork)

mars 26, 2012

Une bonne synthèse des outils numériques à utiliser pour la recherche scientifique:

  • Gestion bibliographique et veille scientifique

    Mendeley et Zotero sont aussi des outils très utilisés. Entièrement en ligne, ces deux outils offrent en plus des fonctionnalités sociales : partage de bibliographies et de documents en pdf, annotations de textes. Ils permettent aussi de générer automatiquement des bibliographies compatibles avec d’autres formats de stockage de références ainsi que des éditeurs de texte (Microsoft Word, OpenOffice, Latex). Des applications Iphone/Ipad sont disponibles et Zotero, développé en open source, est aussi disponible sur Androïd.

    Mendeley et Zotero favorisent la communication entre scientifiques autour du partage de bibliographies et de référence. Le partage de veille scientifique, autrement appelée curation, est une activité que l’on retrouve aussi sur certains réseaux sociaux généralistes, notamment Twitter. Cet usage est relativement plus courant dans les pays anglo-saxons. Il favorise les échanges interdisciplinaires et place l’utilisateur au centre d’une communauté d’intérêts communs partageant leurs efforts de veille.

  • Optimiser le travail d’équipe

Les sites de partage de contenus, par exemple dropbox, simplifient le partage de documents volumineux. Ce logiciel permet, comme Google Docs, de travailler en parallèle sur des documents et par exemple de rédiger en simultané un texte.

  • Des plateformes de partage de contenus et de données

Cette tendance est désignée sous les termes d’open data et open science. Elle vise la mise en ligne des données scientifiques pour qu’elles soient éventuellement réutilisées. (…) Plusieurs disciplines scientifiques comme la génétique et les sciences humaines s’essaient à l’open data. Pourtant le partage de données rencontre encore des difficultés techniques majeures en plus d’être freiné par la compétition scientifique. Documenter des résultats de façon complète (conditions expérimentales, paramètres de configuration de tous les instruments de mesures etc.) afin de les rendre accessibles aux autres est une tâche longue et complexe. Elle nécessite encore aujourd’hui d’être repensée et uniformisée. (…) Plus spécifique, SciVee permet le partage de vidéos et de podcasts scientifiques. Il encourage le partage d’enregistrement de conférences, une pratique de plus en plus courante. Pour accompagner l’activité de recherche étape par étape, il existe MyExperiment, un environnement collaboratif de partage ‘workflows’ ; c’est-à-dire tout ce qui est en lien avec les différentes « tâches » du processus de recherche

La nanopublication : vulgariser ces travaux pour une meilleure visibilité

Les blog scientifiques sont apparus essentiellement dans les pays anglo-saxons. Ils sont généralement animés par un ou plusieurs chercheurs-bloggeurs qui effectuent une veille scientifique et discutent de sujets/résultats au travers de billets. Cette pratique favorise la diffusion des connaissances scientifiques (…)

Bianchini, Laurence. Les nouveaux outils numériques pour la recherche scientifique. MyScienceWork, 26 mars 2012.
http://blog.mysciencework.com/2012/03/26/nouveaux-outils-numeriques-pour-la-recherche-scientifique.html

2010 est morte, vive 2011!

janvier 6, 2011

Pour ceux qui comme moi ont du mal à suivre les différents buzz du Web 2.0, ci-dessous quelques In & Out de l’année 2010 et quelques prédictions pour 2011

2011

– le buzz du moment: Quora, sorte de FAQ que certains voient déjà remplacer Twitter

– en pleine forme: DropBoxcloud computing personnel (hébergement en ligne de vos documents avec synchronisation sur vos différents PCs) et Mendeley (innovant service de social bookmarking)

– Espoirs:

– le  HTML5 devrait révolutionner notre usage du web

– le web sémantique remplace le science 2.0!

– les éditeurs STM ouvrent leur données (API): SciVerse, Springer, etc.

– Le contenu scientifique sera de plus en plus accessible: Open access, baisse des tarifs à l’article, nouveaux modèles de diffusion (location, mobiles, …)

– les éditeurs collaborent avec les infos-pros pour les calculs de ROI des services en ligne!

– la veille en temps réel mais verticale (par secteur d’activité)

– les ebooks  et Tablets semblent enfin s’imposer

2010

– confirmations:

 – MS SharePoint s’impose dans l’entreprise 2.0 et Linked-in  dans le business social network

– les applis mobiles (y compris du contenu scientifique: Scopus, Nature, etc.)

– en perte de vitesse (ou du moins en ralentissement de croissance): Facebook (Diaspora à sa place) , Twitter, Delicious (avenir incertain), les fils RSS qui n’ont jamais vraiment convaincu, etc.

– ont disparu (ou quasi): Google Wave, Bloglines, 2collab, Second Life, etc.