Posts Tagged ‘médecins’

Médecins: bonne pratiques du web médical

janvier 27, 2012

L’Ordre national des Médecins publie un Livre blanc présentant ses préconisations aux praticiens pour un bon usage du Web.

« Si le « web santé » présente un apport incontestable dans l’exercice médical ainsi que dans l’accompagnement, le suivi et l’information du patient, son utilisation par les médecins doit s’effectuer en conformité avec les principes de déontologie médicale, indispensables pour éviter certaines dérives notables et préserver la singularité de la relation médecins-patients« , écrit le CNOM.

Le Livre Blanc poursuit un triple objectif :

  • Encourager les médecins à investir plus largement le web santé en soulignant quelles sont leurs responsabilités, professionnelles et humanistes, dès lors qu’ils participent à des media en ligne ;
  • Promouvoir auprès des organisations qui ont vocation à développer et faciliter l’accès à l’information en santé, des règles déontologiques sur le web à respecter ;
  • Sensibiliser les pouvoir publics à une évolution nécessaire de la législation afin d’établir un cadre juridique propice.

En savoir plus:
Déontologie médicale sur le web : Le CNOM publie un Livre Blanc pour accompagner les médecins dans le développement de leur usage d’Internet. En ligne le 26 janvier 2012.
http://www.conseil-national.medecin.fr/article/deontologie-medicale-sur-le-web-le-cnom-publie-un-livre-blanc-pour-accompagner-les-medecins-dans-le-1154

Les médias sociaux n’altèrent pas la confiance des patients envers leur médecin

juin 8, 2011

Comment la relation patient-médecin évolue-t-elle à l’ère du numérique ? Le Dr Ghassan Moubarak (hôpital Lariboisière, Paris) a évoqué cette question d’actualité en soulignant d’emblée que sept malades sur dix consultent actuellement Internet. (…)

Une enquête réalisée en avril 2010 par Ipsos à la demande du Conseil national de l’Ordre des médecins a ainsi révélé que la grande majorité des patients (92 %) « recherchent des informations sur Internet par curiosité sans ressentir le besoin d’en parler au médecin » et seulement 6 % des malades disent « comparer le diagnostic du praticien aux informations trouvées ». 84 % des patients estiment aussi que leur sentiment de confiance pour leur médecin n’a pas été modifié, depuis qu’ils recherchent des informations sur le Net. (…)

 Au final, ce cardiologue conseille aux médecins « d’intégrer Internet à leurs pratiques en aidant leurs patients à mieux l’employer, notamment en dirigeant leurs recherches vers des sites certifiés par la HON ».  (…)

L’utilisation de Facebook, qui compte aujourd’hui près de 22 millions d’utilisateurs en France, pose des problèmes plus complexes, notamment lorsque le médecin est sollicité par un patient pour devenir « ami » sur ce réseau social. (…)

Que faire donc ? En réalité, il semble prudent de garder une certaine distance, car, rappelons-le, le respect du secret médical est absolu. (…)

Autres interrogations : comment communiquer sur Twitter, qui est de plus en plus utilisé depuis sa création en 2006, ou déterminer dans quelles conditions un médecin peut avoir un blog ? On pourra se guider, pour savoir qu’elle attitude adopter, sur les recommandations émises en 2008 par le Conseil national de l’Ordre des médecins… (…)

Pas de doute, l’ère du e-professionnalisme ne fait que débuter !

Tutin, Dr Corinne. Relation médecin-patient: pas d »amis-patients » sur FaceBook! Egora, En ligne:
http://www.egora.fr/actus-medicales/134730-relation-m%C3%A9decin-patient-pas-d%E2%80%99-%C2%AB-amis-patients-%C2%BB-sur-facebook

 

Le marché de l’édition scientifique

décembre 5, 2010

 Quelques rappels sur le marché de l’IST à l’occasion de ce volumineux rapport de l’IG des bibliothèques:

  •  64% des revues IST sont publiées par des éditeurs commerciaux (30% par des sociétés savantes)
  • La part des articles publiés en libre accès est encore marginale
  • Les statistiques d’usage sont rarement complètes, … Le suivi d’un indicateur majeur, le coût par téléchargement, est de ce fait difficile à établir pour l’ensemble des ressources.
  • Les bibliothèques universitaires et de recherche constituent la première source de revenu des revues (entre 38 et 75% du CA), devant les entreprises (15 à 17%), etc.
  • Le nombre de revues académiques à comité de lecture était début 2009 d’environ 25 400 publiant au total environ 1,5 million d’articles par an.
  • Le secteur biomédical représente 30% des titres
  • La croissance annuelle du nombre de titres est d’environ 3,5%, celle du nombre d’articles de 3%.
  • Aujourd’hui, la quasi-totalité de ces périodiques paraît en ligne : en 2008, c’est le cas de 96% des titres en STM….
  • La population mondiale de chercheurs ayant été estimée en 2005 par l’Unesco à 5,5 millions.
  • Les revues en libre accès sont en expansion… Mais la proportion d’articles publiés en libre accès reste faible : de 2% à 4,6% de la production totale selon les estimations (2009)
  • Nombre total annuel de téléchargements d’articles dans le monde à 1,8 milliard (2008)
  • Grande concentration des éditeurs:Reed Elsevier, Thomson-Reuters, Wolters-Kluwer, Wiley-Blackwell, Springer, etc. 
  • Selon le statut (professeur, assistant, chargé de cours, autres), le nombre moyen d’articles lus par mois va d’un minimum de 11,2 à un maximum de 24,5, …. Les médecins sont les plus grands lecteurs d’articles
  • En 2005, le temps consacré par chercheur à la lecture était en moyenne de 143 à 159 heures par an et représentait une augmentation du nombre d’articles lus de +87% depuis 1977…
  • L’évaluation quantitative et qualitative de l’usage doit être améliorée, et s’accompagner d’études d’impact sur différents aspects (économies de coût résultant des contrats négociés, gains sur les coûts de fonctionnement des bibliothèques, effets sur l’activité de recherche) selon des méthodologies à élaborer ou consolider. 

 

Carbone, Pierre. Inspection générale des bibliothèques. Coûts, bénéfices et contraintes de la mutualisation des ressources électroniques : éléments de comparaison internationale et propositions. Rapport – n° 2010-012, octobre 2010. En ligne : http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/2009/69/8/rapport_MRE_diffusion_159698.pdf