Archive for the ‘04. Partager’ Category

Petite sociologie de Facebook: 2 ouvrages à lire

août 26, 2013

2 ouvrages que je vous recommende si vous voulez prendre un peu de recul sur les RSN (réseaux sociaux numériques): les 2 ouvrages ne sont pas des guides pratiques sur les réseaux mais plutôt des essais sociologiques pour ceux qui veulent réfléchir sur leur impact socio-économique.

Benoit, Fabien. Facebook. Collection: Le monde expliqué aux vieux. Paris: 10/18, 137 p. ISBN: 2-264-05840-9

http://www.10-18.fr/site/facebook_&104&9782264058409.html?RECHB=facebook

Delcroix, Eric, Proulx, Serge. Denouël, Julie. Les réseaux sociaux sont-ils nos amis? Collection: Le choc des idées. Paris: Le Muscadier, 2012. 126 p. ISBN 979-10-90685-04-8

http://www.muscadier.fr/catalogue/les-reseaux-sociaux-sont-ils-nos-amis/

Le premier est un essai très synthétique et agréable à lire, écrit par un journaliste de http://usbek-et-rica.fr . Fabien Benoit reprend l’histoire de Facebook depuis son origine pour le comparer aux autres réseaux historiques et pour montrer comment celui-ci est devenu un véritable Etat virtuel de la génération Y. L’auteur y décrit aussi les comportements cachés de ses citoyens ainsi que les valeurs de l’Etat Facebook; la coolitude, la positive attitude, la superficialité des “amitiés” (liens faibles), sa propre mise en scène, le concept d’”extimité”etc. Des remarques qu’avaient déjà mis en valeur les 2 auteurs de Facebook m’a tuer.

Plus original, l’auteur démontre comment l’idéologie néo-libréale d’une jeunesse américaine dorée a surpassé les valeurs plus rebelles de MySpace…Il soulève aussi les ambiguités d’une gouvernance très peu transparente et les enjeux auxquels Zuckerberg devra faire face.

Le deuxième ouvrage est un dialogue contradictoire entre 2 universitaires, l’un plus fervent et l’autre plus sceptique sur l’usage des réseaux; La confrontation soulève des concepts intéressants: la fameuse extimité (par opposition à l’intimité), liens faibles et personal branding, le “pouvoir” des algorithmes… Un exercice intellectuel intéressant mais dommage que la fabrication du livre soit trop légère (les pages se détachent dès les premières lectures…)

 

Prezi: un excellent guide

juin 27, 2013

Un excellent guide en français par le CRDP de l’académie de Versailles, de l’outil de présentation…

Prezi est un outil de storytelling permettant de « raconter des histoires » et donc pour faire bref construire des présentations. Pas grand chose de nouveau allez-vous me dire. Oui mais…il ne s’agit pas d’un diaporama classique linéaire et accessoirement rébarbatif et ennuyeux mais une caméra qui navigue sur des éléments posés sur un canevas avec toutes les possibilités que cela amène : rotation, zoom, profondeur, appproche multiscalaire….

Pucheu-Plante, Charles. Ecrire avec le web. Prezi. En ligne le 29 mai 2013.
http://www.cddp91.ac-versailles.fr/spip.php?article861

 

J’ai lu: « Le Web social et la e-réputation » (G. Adamy)

mars 10, 2013

Il s’agit d’un livre assez court, dans la collection « 100 pages pour comprendre », et plutôt agréable à consulter.

L’auteur, un consultant, développe le concept de « consom-acteurs » nés de la révolution 2.0, révolution qu’il juge aussi importante que celle issue de l’invention de l’imprimerie par Gutenberg.

En somme, on serait passer de l’ère de la consommation à celle de la conversation! Par conséquent, les entreprises doivent repenser complètement leur approche de la relation-client, et la e-réputation, qui n’est pas que défensive, doit être anticipée comme une amélioration de cette nouvelle relation (social CRM);

L’auteur cite de nombreux cas d’entreprises (Evian, Starbucks, Dell…) , avec leurs succès ou leurs erreurs.

L’ensemble n’est pas déplaisant à lire mais reste très léger pou un ouvrage dit « professionnel« : l’argumentaire est souvent une succession de clichés, de répétitions et d’expressions trop communes; Il ny a aucune référence aux sources et quelques erreurs de base (confusion entre P2P et PaP!). L’auteur a manifestement une connaissance très limitée des plateformes de veille (il ne cite que Digimind et Lingway);

L’ouvrage peut être une bonne introduction pour des communicants qui n’auraient encore aucune notion sur les réseaux sociaux et leurs impacts sur la stratégie marketing;

Adamy, Gil; Le Web social et la e-réputation; Le nouveau pouvoir des consom-acteurs; Lextenso editions, 2013. 141 p.

http://www.lextenso-editions.fr/ouvrages/document/233808530?simpleSearch=adamy

 

 

 

2013: la revanche des blogs??? (Fred. Cavazza)

février 27, 2013

Un intéressant post de Fred. Cavazza qui prédit un retour en grâce des blogs:

 

« Plébiscité dans les années 2005, les blogs ont petit à petit perdu de leur aura pour finir complètement dans l’ombre de Facebook ou Twitter . (…)

C’est donc avec beaucoup de perplexité que j’ai assisté ces dernières années à une lente érosion de la blogosphère,

Tout le drame des médias sociaux en 2013 est que l’on confond vitesse et précipitation : il y a toujours une nouvelle tendance à suivre (ex : le Harlem Shake) et une réputation à améliorer. La plupart des marques se retrouvent donc dans l’impasse de la course aux fans et dépensent une part toujours plus importante de leur budget en community management, un terme sacrément trompeur dans ces pratiques se résument généralement à essayer de sortir la meilleure blague ou la photo la plus rigolote pour faire remonter la taux d’engagement (sur lequel est indexé le Edge Rank de Facebook). – 

Lire la totalité de l’article sous:

Cavazza, Frederic. Le retour de la revanche des blogs. Mediassociaux.fr, 26 février 2013. Disponible sous: http://www.mediassociaux.fr/2013/02/26/le-retour-de-la-revanche-des-blogs/#comment-38079

 

Réputation des Big Pharma américaines

février 14, 2013

Parmi les Big Pharma, Johson&Johson est la seule survivante dans le TOP60 des « most visible companies » établi tous les ans par Harris, avec une excellente 5e place.
Pfizer n’y figure plus depuis 2 ans.
Globalement, l’industrie pharmaceutique a un rating négatif à 40%.
à noter que Facebook n’occupe qu’une modeste 42e place, loin derrière Amazon (1er), Apple (2e) et Google (4e).

Twitter en France: c’est pour les vieux???!!!

février 6, 2013

Etonnante, cette étude qui semble indiquer que Twitter prenne de l’ampleur parmi les Seniors français!!!

« It’s no secret that Twitter is catching on in France, but an analysis from November suggests a surprising group is leading the way: users 55 and older. According to comScore Media Metrix, the number of visitors to the Twitter website from members of that age group increased 100% last year, to 1.3 million. (…)

« eMarketer estimates that there were 21.9 million social network users in France in 2012—a number equivalent to 54% of internet users, and 33.5% of the country’s population. Combining this estimate with the comScore analysis would mean that roughly one in four social network users in France was a Twitter user last year. »

Read more at http://www.emarketer.com/Article/France-Twitter-Finds-Older-Niche/1009629#qdkbUKS4omFD51hH.99

2013 : From Science 2.0 to Pharma 3.0 (J.-P. Accart)

janvier 21, 2013

Merci à Jean-Philippe Accart pour sa belle « review » de mon ouvrage publié chez Chandos.

Quelques extraits:

« S’il est un domaine où les technologies du Web 2.0 et celles en développement du Web 3.0 ont une influence certaine, c’est le domaine scientifique. Cet ouvrage s’adresse principalement aux personnes impliquées dans ce domaine, c’est-à-dire les universitaires, chercheurs et scientifiques qui, on le sait, sont de gros utilisateurs d’Internet, et les professionnels de l’information. L’auteur principal de l’ouvrage, Hervé Basset, est un professionnel de l’information reconnu qui travaille depuis de nombreuses années dans l’industrie pharmaceutique en France, il est également consultant et auteur de l’excellent blog scienceintelligence.wordpress.com (…)

On l’aura compris, même si cet ouvrage, très complet, bien illustré et fourmillant d’exemples – avec en fin, une bibliographie exhaustive – s’adresse en priorité à un public scientifique, il peut tout à fait être appréhendé et utilisé par d’autres domaines. Le Web 2.0 et le Web sémantique ne sont en effet pas l’apanage d’un seul secteur, mais ils sont infiltrés dans tous les domaines professionnels et bien sûr privés. On ne peut que recommander chaudement la lecture de l’ouvrage d’Hervé Basset pour une meilleure compréhension des enjeux des médias sociaux. »

Lire la review sous:

http://www.jpaccart.ch/publier/analyses-d-ouvrages/2013-from-science-2.0-to-pharma-3.0.html

http://www.amazon.com/Science-2-0-Pharma-3-0-Pharmaceutical/dp/1843347091/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1358801046&sr=1-1&keywords=basset+herve

 

Réseaux scientifiques professionnels pour les chercheurs

janvier 14, 2013

Dominique Fournier tente dans cette présentation de faire émerger les sites sociaux indispensables aux chercheurs.
Dans un univers confus où se mélangent les sites purs de réseautage, les services d’aide à la publication et les outils de gestion bibliographiques, la présentatrice met en avant quelques outils à privilégier: ResearchID, BioMedExperts, Mendeley, Zotero, Research Gate…

Fournier, Dominique. Les réseaux scientifiques professionnels pour renforcer l’identité numérique des chercheurs… JIST, 10 décembre 2012, Présentation consultable sous: http://www.agropolis.fr/pdf/ist/jist12/reseaux-scientifiques-DominiqueFournier-141212.pdf

Les blogs : le meilleur relai pour de l’information critique

janvier 10, 2013

 

Les blogs, plus performants que les autres médias sociaux pour diffuser de l’information ? C’est en tout cas ce que semblent indiquer les résultats d’une étude réalisée par un groupe de chercheurs de l’université américaine de Stanford. Avec toutefois un bémol : tout dépend du degré d’importance de l’information. Car en effet plus celle-ci est importante, plus elle se diffuse à travers ce type de médias. (…)

… les blogs était plus efficients que les autres médias sociaux à partager une information, en particulier si celle-ci touche à des événements à portée internationale…

Par contre, l’étude affirme que cela ne s’applique pas aux informations un peu plus généralistes. … , lorsque l’information est généraliste, elle emprunte généralement des chemins identiques à travers le réseau (même médias d’origine, même temps de diffusion…),…

L’Atelier. Les blogs restent-il les meilleurs relais de diffusion de l’information ? Posté le 10 janvier 2013.

http://www.atelier.net/trends/articles/blogs-restent-meilleurs-relais-de-diffusion-de-information?utm_source=atelier&utm_medium=rss&utm_campaign=atelier

Open Access: une conversion « intéressée » des éditeurs commerciaux

janvier 6, 2013

Le blog de l’INIST reprend une analyse intéressante de Michel Vajou qui s’interroge sur la conversion récente des grands éditeurs scientifiques au modèle Gold de l’Open Access.

Quelques extraits:

« l’évolution sur 2012 des catalogues de revues des grands éditeurs scientifiques illustre une large conversion de ces éditeurs au Gold Open Acess, permettant de créer de nouvelles revues en accès gratuit, lemodèle économique reposant sur des droits de publication (Author Fees) facturés aux auteurs ou à leurs institutions de rattachement. (…)

 Cette conversion rapide des grands éditeurs au Gold OA s’explique par leur volonté de capter les importantes réserves de croissance du modèle économique « Author Pays » et d’absorber une masse d’articles scientifiques en forte progression au plan mondial. Ces créations de revues en libre accès reflètent aussi de nouvelles stratégies compétitives entre ces grands éditeurs pour capter ces réserves de croissance. (…)

D’après Michel Vajou, les raisons de cette conversion sont:

  •  La première motivation est celle de participer à une publication scientifique sans cesse en expansion. Entre 1996 et 2012, le nombre d’articles scientifiques publiés annuellement est, selon les chiffres publiés par Scimago (www.scimagojr.com) passé de 1 134 000 à 2 250 000 , avec une nette accélération depuis 2004, en phase avec la percée des pays émergents (et tout particulièrement la Chine) dans le concert de la publication scientifique. Les éditeurs, pour préserver leur rôle de « médiateur » de la communication scientifique, doivent être capables d’intégrer ce flux croissant
  • il est (relativement) plus facile de créer une revue en Gold OA qu’une revue sur abonnement (à partir du moment où est clairement identifiée une communauté scientifique constituant une réserve de contributeurs potentiels et une audience suffisamment large). Dans le modèle économique de la revue sur abonnement, l’acquisition d’un socle d’abonnés suffisant pour atteindre le seuil de rentabilité est un processus long

 

et l’auteur de conclure: « S’il est difficile de pousser l’analyse plus loin, il semble évident que la création de revues en Gold OA est en passe de devenir l’un des axes essentiels de la compétition entre éditeurs »

Vajou, Michel. publié par Hameau, Thérèse. Les grands éditeurs scientifiques développent rapidement leurs catalogues de revues en Gold « Open Access ». Blog de l’INIST, posté le 19 décembre 2012. http://openaccess.inist.fr/?Les-grands-editeurs-scientifiques