Archive for novembre 2012

Santé 2.0: les journaux sous-estiment l’Open Access et les Médias sociaux (MyScienceWork)

novembre 28, 2012

Encore un remarquable dossier de Laurence Bianchini qui dans MyScienceWork, prend le temps de revenir sur une étude publiée il y a quelques mois…

« Cet été, Sandy De Groote a publié une étude intitulée Promoting health sciences journal content with Web 2.0: A snapshot in time dans First Monday, la première revue en Open Access surl’Open Access. « J’essayais d’évaluer combien de revues spécialisées en sciences de la santé possédaient un compte sur Twitter ou Facebook. Combien d’entre elles avaient des liens vers des réseaux sociaux sur leur site ? Combien permettaient au lecteur de partager sur les réseaux sociaux et les plateformes de bookmarking ? ». L’étude a été réalisée fin 2011 et réactualisée en mars 2012.

Les résultats ont révélé que sur les 248 revues étudiées (aussi bien des revues traditionnelles que des revues en Open Access), seules 29% possédaient un compte Twitter ; elles étaient encore moins nombreuses (27%) à disposer d’un compte Facebook. Pourtant, la plupart utilisaient les flux RSS (87%). Un résultat plus positif est que 60% des revues permettaient au lecteur de partager les articles sur les réseaux sociaux et via les outils de bookmarking.

Force est de constater que les articles publiés en Open Access sont de plus en plus fréquemment cités dans les billets de blog et les médias d’actualités, au détriment des articles publiés selon les moyens traditionnels. À l’heure actuelle, les citations de PLOS ONE sont particulièrement fréquentes. L’Open Access implique une diffusion plus large. Imaginez donc l’impact que pourrait avoir l’exploitation simultanée de l’Open Access et des médias sociaux ! (…)

Il est frappant de constater que 40% des revues traditionnelles possédant un compte Twitter n’ont pas affiché de lien vers leur compte sur la page d’accueil de leur site web. Cela pourrait signifier que certains éditeurs ne comprennent pas toujours la manière dont les médias sociaux devraient être utilisés et les avantages qu’ils pourraient en tirer, à moins que cela ne soit dû au fait qu’ils craignent de véhiculer une image moins sérieuse en montrant qu’ils utilisent les médias sociaux.

Lire le dossier :

Bianchini, Laurence. Vers les sciences de la santé 2.0? MyScienceWork, En ligne, 12 novembre 2012. http://blog.mysciencework.com/2012/11/12/vers-les-sciences-de-la-sante-2-0.html

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

From Science 2.0 to Pharma 3.0: mon dernier ouvrage dans BASES

novembre 27, 2012

Un extrait de mon interview dans le N°297, Octobre 2012  de BASES, à l’occasion de la sortie de mon ouvrage chez CHANDOS Publishing.

———

Bases. Bonjour Hervé Basset. Tout d’abord, pouvez-vous nous expliquer rapidement la genèse de cet ouvrage, écrit – en anglais – à plusieurs mains…

Hervé Basset : J’ai été contacté par Chandos suite à une conférence que j’avais donnée à Online Information à Londres en 2010. J’y avais évoqué mon scepticisme sur l’adoption réelle des médias sociaux par les scientifiques, ce qu’on appelle communément la Science 2.0. L’éditeur m’a proposé de réfléchir objectivement sur l’impact réel et quantifiable des médias sociaux sur la communication scientifique d’aujourd’hui, en s’éloignant des prédictions en tout genre des gourous et autres experts. Je souhaitais aussi clarifier les concepts autour du 3.0 et comprendre comment ces technologies innovantes, moteurs sémantiques, Big Data, Cloud, mobilité, etc. ont d’ores et déjà envahis notre environnement de recherche. Une fois cette trame définie, il ne restait plus ensuite que de réunir quelques plumes et de se mettre au travail !!!

(…)

http://www.bases-netsources.com/p/bases.html

———

Ouvrage disponible sous:

Chandos Publishing:

http://www.woodheadpublishing.com/en/book.aspx?bookID=2767&ChandosTitle=1

ou sous Amazon:

http://www.amazon.com/Science-2-0-Pharma-3-0-Pharmaceutical/dp/1843347091/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1348766860&sr=1-1&keywords=pharma+3.0

Les TPE elles -aussi sont sensibles à la veille

novembre 21, 2012

C’est ce qui ressort d’une étude et d’un programme de sensibilisation proposée aux TPE par le service veille et innovation des CCI Pays de la Loire, l’Arist.

« Lors de ces deux années écoulées, 115 PME et TPE du territoire ont été accompagnées, alors que l’objectif initial était de 80. Preuve s’il en faut que les entreprises sont sensibles à la veille tout en ayant besoin d’être formées à ses outils. (…) Ces deux premières années pour le programme IVI sont couronnées de succès :l’objectif de sensibiliser les PME locales aux outils de veille est rempli. Ces différentes sessions permettent aux entreprises d’expérimenter concrètement ces outils tout en prenant conscience de la réflexion à mener en amont (notamment leurs besoins) et des améliorations à apporter tout au long de leur veille, qui resteun processus vivant au rythme de l’entreprise. »

Cet accompagnement des TPE est remarquable. On regrettera seulement que les ateliers orientent ces entreprises vers des outils gratuits comme Google Reader et Netvibes alors que des solutions professionelles comme Sindup, sont accessibles à ces TPE.

Bilan 2010-2011 du programme IVI de l’Arist Pays-de-la-Loire. Rencontres Veille Ouest, 21 novembre 2012. Disponible sous: http://www.veille-ouest.fr/2012/11/bilan-initiation-veille-internet-arist/#more-2052

 

 

Veille mobile: les meilleures applis (Aref Jdey)

novembre 14, 2012

Pour Aref Jdey, les 5 applications indispensables pour continuer son travail de veille en situation de mobilité sont:

  • TWEETBOT
  • READIBILITY
  • EVERNOTE
  • REEDER
  • ZITE

Source: http://www.demainlaveille.fr/

 

Twitter: la santé des Français fait le buzz (étude AMI software)

novembre 7, 2012

Les blogs, forums ainsi que Twitter ont été passés au crible avec AMI Opinion Tracker, logiciel d’eréputation d’#AMI Software. 

Sur Twitter par exemple, c’est de santé et d’emploi que l’on parle le plus (avec un de taux de pénétration de 80%).

Dans les blogs et forums, la santé demeure la préoccupation majeure…

Lire l’article sous:

LES PRÉOCCUPATIONS DES FRANÇAIS EXPRIMÉES SPONTANÉMENT DANS LES #MÉDIAS SOCIAUX. E-Reputation, Buzz and Co, 10 octobre 2012. Disponible en ligne sous:
http://www.ereputation-buzz-and-co.com/societe/2530-les-preoccupations-des-francais-exprimees-spontanement-dans-les-medias-sociaux.htm

Comment réussir son projet de veille? (Bibliothèques Montréal)

novembre 6, 2012

Une synthèse très agréable à consulter, avec quelques conseils méthodologiques…

Quelques extraits:

  • la veille est une nécessité, un impératif pour toute organisation qui veut assurer sa pérennité. Elle nous permet d’anticiper le changement, de repérer les opportunités et de détecter les menaces
  • Plusieurs personnes ou organisations affirment faire de la veille, mais en fait, elles font juste de la recherche d’information car la veille est un processus intellectuel qui va au-delà de la collecte d’information. La veille n’a de valeur que si l’information brute collectée est enrichie par des analyses et des synthèses puis diffusée et capitalisée dans le but d’alimenter et d’optimiser la prise de décision
  • Capitaliser le savoir, les connaissances et les expertises est un travail de longue haleine, un processus complexe et exige une volonté collective de partage et de transfert des connaissances. Il s’agit du capital immatériel, des connaissances tacites. C’est une compétence « humaine » car il n’y a aucune technologie en ce moment qui permet d’extraire automatiquement les connaissances tacites et de les formaliser de façon matérielle, sur un support.
  • Réussir la veille c’est éviter d’improviser, respecter toutes les étapes du cycle de la veille et aller au-delà de la collecte d’information

 

Fadaili, Touria. Comment réussir son projet de veille? Esapce B (Bibliothèque Montréal. 24 octobre 2012. Disponible sous: http://espaceb.bibliomontreal.com/2012/10/24/comment-reussir-son-projet-de-veille/