Google Scholar: à utiliser avec prudence!

Quelques rappels déjà évoqués ici, par un BU bibliothécaire:

  • Pas de listes des éditeurs commerciaux et des serveurs d’archives qu’il indexe
  • Pas d’informations sur le type de document traité et la période couverte
  • Couverture réelle non précisément connue
  • Opacité de l’algorithme de classement des résultats et de celui du calcul des citations
  • Des résultats moins complets que l’interface d’interrogation des bases natives

Vingtseptpointsept. Google scholar ratisse (trop) large. Posté le 17 juillet 2011. En ligne sous:
http://www.vingtseptpointsept.fr/2011/07/17/google-scholar-ratisse-trop-large/

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :